À propos du Sommet

DIFFUSION EN DIRECT DU SOMMET CITOYEN

Lors du Sommet citoyen trois activités seront diffusées en direct. Vous pourrez également participer en inscrivant vos questions, vos réflexions et commentaires

Vendredi 27 mai 2016

10h15 à 12h30   Panel d’ouverture “Tour d’horizon. Quel enjeux, quelles stratégies pour l’harmonisation des relations interculturelles?”

Samedi 28 mai 2016

9h- 12h  Débat citoyen- Droits politiques et harmonisation des relations interculturelles”

13h à 15h30  Assemblée délibérante- quelles stratégies pour l’harmonisation des relations interculturelles?

Copier et coller ce lien pour accéder directement à la vidéodiffusion:

Accès sur WebTV:

http://www.webtv.coop/group/Citoyennete-droits-et-relations-interculturelles/fed9e6bb69f8d0509ef3ecc66f90755c#!profile

____________________________________________________________________________________

Le Sommet citoyen pour l’exercice des droits universels et l’harmonisation des relations interculturelles, s’inscrit à la dernière étape d’un projet de recherche-action, qui a débuté en 2012, portant sur l’animation d’une Commission citoyenne multimodale pour les droits et l’harmonisation des relations interculturelles, subventionnée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Par le biais d’un dialogue tripartite, sollicitant les milieux de l’action citoyenne et communautaire, celui de l’intervention et celui de la recherche, nous avons pour objectif de mieux comprendre la situation des personnes appartenant à différentes communautés culturelles et ethniques eu égard à l’exercice de leurs droits. Le Sommet nous permettra également de mieux cerner les enjeux et les défis auxquels nous sommes confrontés. Finalement nous désirons identifier des pistes de réflexion et des stratégies individuelles, collectives ou politiques susceptibles d’améliorer la situation des personnes appartenant à diverses communautés culturelles.

L’approche par les droits universels, pour l’harmonisation des relations interculturelles

L’émancipation des personnes correspond à l’appropriation et à l’exercice des droits universels tels que formulés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. L’approche par les droits constitue l’un des outils les plus importants dont se sont dotés les États contemporains et dont font également usage les communautés marginalisées pour lutter contre l’exclusion et la discrimination. On reconnaît couramment trois grandes catégories de droit, soit a) les droits civils qui protègent l’intégrité des personnes ; b) les droits sociaux, économiques et culturels correspondant aux droits à l’éducation, au travail, aux loisirs et à la santé et c) les droits politiques qui font référence au pouvoir que détient chaque citoyenne et citoyen de participer aux affaires publiques.

Les milieux de la recherche et de la formation universitaire ont une responsabilité majeure dans la promotion et l’exercice de la citoyenneté et des droits des personnes et de l’harmonisation des relations interculturelles. Dans le cadre de notre projet de recherche-action, cinq équipes tripartites se sont penchées sur la situation des personnes et l’exercice de leurs droits.   Les thèmes spécifiques abordés par les équipes et qui alimenteront la délibération citoyenne sont les suivants :

  1. Droit au travail
  2. Droit à la santéDroit à la diversité religieuse et à la laïcitéDe nouveaux partenaires se sont joints au programme, et aborderont les droits suivants :
  3. Droit à l’art et à la culture
  4. Droits politiques

De nouveaux partenaires se sont joints au programme, et aborderont les droits suivants :

  1. Droit à l’art et à la culture
  2. Droits politiques

Déroulement du Sommet 2016 et préparation d’un Manifeste tripartite

Dans le cadre du Sommet nous invitons les partenaires tant du milieu associatif que du milieu de l’intervention et celui de la recherche, à contribuer à la préparation d’un «Manifeste tripartite pour l’exercice des droits universels et l’harmonisation des relations interculturelles au Québec»

Alors qu’en ouverture du Sommet, les panélistes mettront la table pour alimenter les réflexions et la délibération citoyenne, les participantes et les participants seront conviés par la suite à s’inscrire à des ateliers citoyens, portant sur différentes catégories de droits et qui leur permettront de débattre les questions suivantes :

Quelle est la situation des personnes des différentes communautés culturelles eu égard à l’exercice des droits universels?

  • Quels sont les principaux obstacles à l’exercice de leurs droits?
  • Quels sont les principaux enjeux actuels?

Quelles devraient être les cibles principales de nos revendications, de nos actions communes ou de nos recherches?

      • Quelles stratégies individuelles ou communautaires pouvons-nous envisager?
      • Quelles stratégies politiques ou recommandations pourrions-nous transmettre à nos dirigeants, dirigeantes, ou faire circuler sur la place publique?

Les stratégies et recommandations les plus pertinentes, qui auront été formulées, dans chacun des ateliers citoyens seront transmises, et débattues lors de la dernière activité de l’événement, qui prendra la forme d’une assemblée délibérante.

Ce sont ces stratégies et recommandations qui structureront la rédaction du manifeste tripartite, dont les modalités de rédaction et de diffusion seront convenues par l’Assemblée délibérante.